Sanskrit : समाधि (Samādhi) : union, rejoindre, entier, absorption intense.

Le mot samadhi vient de sama, qui veut dire entièrement ou complètement, et adhi, qui veut dire s’établir. C’est le dernier des 8 membres du Yoga de Patanjali, et est très souvent vu comme étant son but. Cependant, il existe plusieurs styles et étapes de samadhi.

Samadhi est un état qui vient à la suite de dhyana (méditation). Si durant la méditation, le pratiquant n’est conscient que de son propre être et l’objet de la méditation, durant samadhi, il n’est conscient que de l’objet de sa méditation. Il rentre dans un état d’absorption totale avec l’objet de la méditation (la lumière de purusha rayonne sur l’objet, n’illuminant que l’objet). Et à ce moment, le pratiquant comprend (acquiert les connaissances intimes de) l’objet.

Patanjali nous parle de deux styles principaux de samadhi :

----L'article continue plus bas----

  1. Samprajnata : ou samadhi avec « sagesse ». Dans ce style de samadhi, le pratiquant médite sur un objet spécifique et acquiert les connaissances et la compréhension de cet objet. Samprajnata a plusieurs étapes :
    1. Savitarka : ou accompagné des pensées grossières. Dans ce style de samadhi, le sujet de la méditation est un élément (tattva) brut comme les éléments primordiaux (mahabhuta).
    1. Nirvitarka : le sujet de samadhi est le même que durant savitarka, mais les pensées grossières disparaissent.
    1. Savicara : ou accompagné des pensées subtiles. Dans ce style de samadhi, le sujet est un élément subtil comme les tanmatra.
    1. Nirvicara : Le sujet de samadhi est le même que durant savicara, mais les pensées subtiles disparaissent.
    1. Sananda : ou avec béatitude. Durant cette étape, le pratiquant médite directement sur la nature de son égo. Les pensées ont cessé d’exister (n’ayant plus de raison d’être), le mental est transcendé, et le pratiquant ne ressent que la béatitude.
    1. Sasmita : où avec l’égo intériorisé. Durant cette étape, le pratiquant médite directement sur son buddhi (intellect), ayant déjà compris que sa vraie nature n’est que son âme.
  2. Asamprajnata : quand l’intellect est transcendé. Dans ce style de samadhi, il n’y a aucun objet de la méditation (nirbija) et le pratiquant est devenu capable de méditer directement sur la nature de l’âme. Cette étape suit samprajnata samadhi.
A Lire  Pratyahara

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.