Sanskrit : वात दोषः (Vāta doṣa) : vent/air, faute/humeur

Des trois énergies principales du corps (dosha), vata est considéré comme étant à la fois le plus puissant et à la fois le plus dangereux. Composé des éléments air et éther (bhuta), vata gère tout mouvement du corps et du cerveau. Par exemple, faire parvenir la nourriture que l’on vient de consommer jusqu’au système digestif est une fonction de vata. De même, envoyer le signal du cerveau aux yeux pour regarder à droite ou à gauche en est également une.

Selon sa fonction dans le corps, vata dosha est par la suite divisé en 5 vents principaux et 5 vents secondaires.

Les 5 vents principaux :

  1. Prana vata : gouverne l’inspiration, la perception à travers les sens, et le mental.
  2. Udana vata : gouverne la parole, l’effort physique et psychologique, force, mémoire, envie de faire des choses et la volonté.
  3. Samana vata : aide dans le processus digestif en convertissant la nourriture dans ses divers composant, est derrière la sensation du faim.
  4. Apana vata : gouverne l’élimination d’urine, l’éjaculation, l’expulsion du fœtus, défécation, etc.
  5. Vyana vata : s’occupe de la circulation sanguine et énergétique, le mouvement des articulations et des muscles.

Les 5 vents secondaires :

  1. Naga vata : est derrière les rots et les hoquets.
  2. Kurma vata : gouverne l’ouverture et la fermeture des yeux, cligner des yeux.
  3. Krukara vata : induit la faim et la soif.
  4. Dhananjaya vata : gouverne l’ouverture et la fermeture des valves cardiaques et provoque la décomposition du corps après la mort.
  5. Devadutta vata : gouverne le bâillement.

Les effets de l’aggravation de Vata

Le dérèglement de vata dosha cause les problèmes suivants : anxiété, nervosité, spasmes, tremblements, peau sèche, constipation, ballonnement, perte de poids, hypersensibilité (notamment aux bruits), insomnie, sensation d’être perdu, difficulté à se concentrer, cogitation, aversion au vent et au froid.

A Lire  Niyama – Observance et discipline

Les causes de l’aggravation de vata

Mauvaise nutrition, irrégularité dans les horaires de sommeil/diner/déjeuner, etc., mauvaise respiration, consommation d’excitants comme le café, manque d’ancrage, stress, excès des écrans, etc.

Yoga et Vata dosha

Dans la pratique externe de Yoga, l’accumulation et la maitrise de vata est un des objectifs primaires. Quand ce dosha est aggravé, il est important de privilégier une pratique douce et lente qui se concentre sur la maitrise des mouvements et qui incite le pratiquant à tenir les postures. Les exercices de concentration et focalisation, un souffle profond, l’utilisation des postures debout et de celles qui permettent l’ancrage à la terre, l’intégration des niyama est également fortement conseillé.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.