Il n’est pas toujours facile d’être concentré durant la pratique des asana. C’est surtout le cas quand on vient de passer une journée difficile. Ça peut nous laisser frustré. De même, ça peut nous inciter à nous pousser sur les étirements afin de faire taire l’esprit. Ce dernier, surtout quand il est combiné avec le manque de concentration, peut facilement causer des blessures dans les ligaments et les tendons.

Voici quelques conseils qui vous aideront à ramener l’esprit dans votre corps.

  1. Démarrez avec un mouvement répétitif. Un mouvement simple comme aller de tadasana (posture de la montagne) vers urdhvahastasana (soulever les bras vers le ciel) et revenir, tout en cherchant à étirer l’abdomen au maximum et respirant profondément, est idéal pour cela. N’hésitez pas à utiliser une respiration exagérée et bruyante ! Ça aidera énormément.
  2. Après une dizaine de répétition, commencez à ralentir le mouvement. En même temps, essayer de prendre conscience de la friction que l’air cause sur les paumes de vos mains pendant que vous faites ce mouvement.
  3. Combinez un mouvement corporel avec le mouvement des yeux. Je préfère utiliser l’enchainement chat-vache pour ça, car il aide aussi à échauffer la colonne vertébrale. Chaque fois vous soulevez la tête, roulez les yeux vers le front. Chaque fois vous arrondissez le dos, concentrez-vous sur le bout du nez. Au moins une dizaine de répétition.
  4. Utilisez une posture d’équilibre simple. Vrkshasana (posture de l’arbre) est idéale. Cette fois-ci, fixez votre regard sur un point en face de vous pendant que vous êtes dans la posture, et essayez d’écouter le son de votre souffle.
  5. Si la concentration n’est toujours pas au rendez-vous, ajoutez le chant d’un mantra (par exemple Aum) à voix haute pendant que vous êtes dans la posture.
A Lire  Calmer l’esprit après une journée sur les écrans

Ces conseils sont également valables avant une pratique méditative.

Comments are closed.