Très souvent, on divise les « styles » de yoga ainsi : hatha où on tient les postures, yin où les postures relaxantes sont tenues très longtemps, vinyasa où on fait des mouvements dynamiques. Mais est-ce réellement le cas ?

Peu le savent, mais tous les styles de Yoga qui sont apparus ces cinquante dernières années trouvent leur origine dans une partie de Hatha Yoga. Parmi le travail que faisait un hatha yogi était les asana. Afin de s’entrainer pour bien pratiquer les asana, il se concentrait sur :

  • Sthula vyayama ou la culture physique, qui contenait différents styles d’exercices.
  • Sukshma vyayama ou la culture énergétique, qui consistait en des exercices spécifiques pour développer et accumuler l’énergie subtile (prana).
  • Et bien entendu les différents outils qui sont essentiels à une bonne pratique des asana comme la concentration, le lâcher-prise, les connaissances du corps et de l’esprit, et les purifications corporelles.

Dans la pratique de sthula vyayama, on travaillait le corps de différentes façons. Il y avait des exercices isométriques, où on tenait la posture durant plusieurs minutes (à la fois les étirements et à la fois les exercices de renforcement). Il y avait des exercices dynamiques répétitifs, où on faisait le même mouvement plusieurs fois (ce qui aide à bien comprendre le mouvement mais également à améliorer la mobilité et renforcer les muscles utilisés durant le mouvement). Et il y avait également des mouvements dynamiques qui consistaient à aller d’une posture à une autre, ce qui aide à améliorer la mobilité et l’agilité.

Finalement, même durant la pratique des asana, on ne rentrait jamais directement dans une asana ! Pour chacune, il y avait un enchainement spécifique pour rentrer et pour en sortir. Ces enchainements sont appelés vinyasa-krama. Ils permettent au yogi de bien placer son souffle et son énergie avant de tenir une asana afin d’en tirer le maximum de bienfaits. Chaque école avait ses propres vinyasa-krama. Par exemple, là où j’ai appris, on utilisait 4 souffles liés aux mouvements avant de rentrer en utthita trikonasana (posture du triangle).

A Lire  Comment mieux se concentrer durant les asana

L’intégralité de ces exercices étaient faits en tenant en compte les dosha (humeurs/énergies du corps) du pratiquant.

Alors est-ce que Hatha Yoga consiste juste à tenir les postures ? Loin de là ! Une pratique type de Hatha Yoga doit combiner le dynamique avec le statique, des exercices de renforcement avec des exercices qui aident à améliorer la flexibilité et la mobilité, et bien entendu le reste : le placement du souffle, de l’énergie, et la concentration !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.