वृत्तिसारूप्यमितरत्र॥४॥
vr̥tti sārūpyam-itaratra ॥4॥

Yoga Sutra I.4

A tout autre moment (sans yoga), l’Observateur s’identifie avec la forme et la nature des fluctuations du champs du mental.

vr̥tti : les opérations, processus, fluctuations du champs du mental.

sārūpyam : identification avec forme et nature, similarité, assimilation, l’apparence de,

itaratra : A tout autre moment

La vraie nature de chaque être est le purusha (sa conscience, son âme). Mais alors pourquoi est-ce que l’on oublie cela ? Qu’est ce qui fait que nous avons besoin de yoga pour s’en rendre compte ?

Imaginez que nous sommes sans cesse envahit par les informations. Pas tous les heures. Mais 10 nouvelles informations par secondes. Est-ce que cela nous laissera du temps pour avoir du recul ? C’est un peu près ce qui se passe pour purusha. Le citta (mental) l’envahit des informations venant de l’extérieur. Purusha, n’ayant plus l’occasion de se voir et entièrement submergé par des fluctuations du mental, oublie sa vraie nature, et commence à s’identifier avec ce qu’il observe.

A noter : Purusha s’identifie avec ce qu’il observe. Mais sa vraie nature ne change pas. Il reste immuable.

Series Navigation<< I.3 : Tada Drashtuh svarupe vasthanamI.5 : Vrittayah pancatayyah klishtaklishtah >>
A Lire  Cours 4 : Les mécanismes de l’esprit

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.