Home » Les Archives » Citta – le champ du mental

Citta – le champ du mental

Citta le champ du mental

Sanskrit : (चित्त) intelligence, observation, penser, réfléchir, faculté de raisonnement.

Dans la philosophie yogique, le mot citta est utilisé pour désigner l’intégralité du champ du mental. Celui-ci contient trois aspects différents :

  • Buddhi (intellect) qui est la faculté de discernement. Elle a deux faces. La face extérieure se base sur le raisonnement et la logique. La face intérieure se base sur la sagesse intuitive (ce qui doit être fait).
  • Ahamkara (égo) est la faculté à travers laquelle la personnalité établit son identité.
  • Manas (mental) reçoit les informations des sens cognitifs et réagit à ces informations.

Tous les processus du corps et de l’esprit, chaque pensée, chaque acte que nous faisons, sont tous nés dans le citta. Manas (mental) est la partie la plus brute de citta. Quand nous démarrons dans la voie de Yoga, quasiment tout ce que nous faisons est fortement influencé par notre manas (les émotions, les souvenirs). Mais plus nous avançons dans la voie, plus la partie la plus subtile de citta, qui est buddhi, devient le filtre principal de nos actions.

2 réflexions sur “Citta – le champ du mental”

  1. Bonjour Pankaj et merci pour toutes ces précieuses connaissances que tu partages,
    Peux-tu m’éclairer sur Manas? J’ai compris que Manas est le lien entre les sens de perception et d’action mais je ne comprends pas pourquoi c’est à son niveau que sont stockés les émotions et les souvenirs. J’imaginais que Ahamkara était lié à nos souvenirs (puisque les souvenirs font la construction du Moi?).
    Amicalement,
    Emmanuelle

    1. Bonjour Emmanuelle. En soi, ce n’est pas proprement parlé au niveau de manas. Et ni au niveau de ahamkara. Les souvenirs (empreintes) sont liés au samskara (qui précedent ahamkara et buddhi). Mais les processus qui nous rappelle les souvenirs sont liés au manas. De même, les processus qui nous font sentir les émotions sont liés au manas également. Ahamkara, étant antérieur à Manas, possède en tout cas tout ce qui se passe dans Manas. Aussi : voit les émotions comme une réaction à quelque chose (donc un effet secondaire d’un processus) et ce sera plus simple à comprendre. De même, distinguer entre “processus” et “appropriation du processus” aidera à mieux capter le distinction ahamkara et manas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Namaste, je suis Pankaj

Tous les lundis, j'envoie un mail plein de tips et astuces pour vivre heureux et mieux avec Yoga !

Envie de les recevoir ?

Pankaj Saini

Et c'est parti !

Merci pour ton inscription ! Tu vas recevoir un mail avec un lien de confirmation. Pense à vérifier tes courriers promotions et indésirables ! 

 

En cas de problème, n'hésite pas à m'envoyer un message sur pankajsaini@yogalaboratorium.com

Belle journée,

Pankaj

Pankaj Saini
Fermer
Shopping Cart
Retour haut de page