Home » Mieux Vivre » Pourquoi perd-on la motivation ?

Pourquoi perd-on la motivation ?

Ça vous est déjà arrivé d’être très intéressé par un sujet, mais ensuite perdre la motivation et avoir du mal à persévérer ? Ou encore avoir du mal à instaurer des bonnes habitudes ? Même en sachant que ça vous fait du bien ?

C’est lié au fait qu’il n’y a pas eu encore la compréhension intime de la raison d’être de la pratique – ou de l’habitude que l’on cherchait à instaurer.

Contrairement à ce que l’on pense, la compréhension existe sur deux niveaux. Le premier, c’est le niveau grossier. C’est quand notre cerveau comprend. Mais… nous ne sommes pas que notre cerveau ! Le deuxième, c’est la compréhension intime, ou la compréhension subtile : quand notre conscience a capté la raison d’être de ce que l’on cherche à faire.

Regardons aujourd’hui ce que ce que change cette compréhension intime, et pourquoi c’est important pour toute personne souhaitant améliorer sa vie.

Yoga Darshana

Découvrez les mécanismes du corps et de l’esprit rarement enseignés dans la langue française.

formation d’un an sur la philosophie de yoga
et l’art de la méditation

En un clin d’œil

PRATIQUE SANS COMPRÉHENSION INTIMEPRATIQUE AVEC COMPRÉHENSION INTIME
L’effet de la pratique est essentiellement sur le corps physique et un peu sur le corps énergétique.Il y a double effet : d’un côté sur le corps physique et sur le corps énergétique. Mais aussi sur le corps du mental et le corps de la sagesse.
Demande beaucoup d’effort et on a besoin de se motiver pour se mettre à la pratique.Demande très peu d’effort et la motivation est constante. On a rarement besoin de chercher une motivation externe.
Parfois, ça peut être difficile de persévérer dans la pratique et on a souvent besoin de se pousser pour pratiquer en se rappelant que ça nous fait du bien, ce qui génère un stress supplémentaire.Persévérance ne demande aucun effort supplémentaire. Cela se fait naturellement et sans stress.
Si on n’arrive pas à pratiquer régulièrement, cela génère de la culpabilité et des conflits internes.Si à cause d’un événement spécifique on doit arrêter la pratique pendant quelques temps, on l’accepte très facilement.
Il n’est pas facile d’adapter la pratique pour faire face aux situations changeantes de la vie. Demande que l’on soit accompagné dans notre pratique.Très facile d’adapter la pratique pour les diverses situations que nous présente la vie. Amène une très grande autonomie car on a trouvé le guide intérieur. 
Si on se pousse pour pratiquer même quand la motivation n’est pas, cela peut générer la fatigue et le burnout.On n’a jamais besoin de se pousser pour pratiquer. L’effort dans la pratique ne fatigue pas le mental.
On se sent bien durant la pratique et pour quelques heures/jours après.On est bien tout le temps, car pratique avec compréhension intime nous amène vers l’harmonie et Yoga.

Ce qui change avec la compréhension intime

Notre champ du mental est composé de plusieurs millions de processus qui se passent tous à chaque instant ! Un processus assure que nos reins reçoivent assez de nutrition, un autre assure que les reins effectuent leur travail… un troisième est en train de lire cet article en même temps !

Lorsqu’il y a la compréhension intellectuelle de quelque chose, un processus se met en place. Cependant, il se peut que ce processus n’aille pas dans le même sens que les autres processus à l’intérieur de nous.

Prenons un exemple : le cerveau comprend l’utilité d’une pratique matinale. Donc il met en place un courant qui nous incite de faire cette pratique matinale. Mais peut-être qu’au fond, dans les niveaux plus subtils, notre conscience, les divers systèmes subtils de notre champ du mental, n’ont pas encore capté cela ! Peut-être eux, ils préfèrent la liberté de faire ce qu’ils veulent, ou encore rester au lit 1h de plus ! Ou encore démarrer la journée avec un café et une cigarette !

Cela génère un conflit dans les processus. Imaginez que vous avez deux amis. Un vous prend par le bras droit et essaie de vous tirer à droite. L’autre prend votre bras gauche et vous tire à gauche ! Vos épaules ne seront pas bien contentes ! Et les bras non plus !

Quand il n’y a pas de compréhension intime de quelque chose, c’est exactement ce qui se passe dans notre mental aussi. Il est tiré dans différentes directions par les divers processus. Et cela génère des émotions fortes comme la culpabilité, la colère et bien d’autre. Tout comme ça peut engendrer un manque d’estime de soi (si on n’arrive pas à se pousser pour pratiquer) ou encore l’égoïsme (si on arrive à se pousser).

De même, vu que l’on doit toujours combattre les courants internes, cela demande beaucoup d’effort pour se mettre à la pratique. Parfois on y arrive – mais ça peut rapidement générer le stress, l’anxiété et la fatigue. Parfois on n’arrive à se pousser que pendant quelques jours ou quelques mois, et ensuite les vieilles habitudes reviennent, même si notre pratique nous avait fait du bien !

En contrepartie, si on a la compréhension intime, alors tous les courants cherchent à nous amener dans la même direction. Alors il n’y a aucun conflit interne. Et on n’a pas besoin de se pousser pour pratiquer. Cela se fait naturellement !

Ici, je parle de la pratique, mais à vrai dire, dans chaque aspect de la vie c’est exactement la même chose qui se passe. Chaque fois vous sentez que faire quelque chose vous stress, ou que cela demande beaucoup d’effort mental, c’est un signe qu’il n’y a pas eu la compréhension intime de pourquoi cette chose doit être faite !

Comment Darshana aide dans la compréhension intime

Tout darshana, que ce soit Yoga ou une autre école, travaille sur plusieurs niveaux et utilise plusieurs différents outils. Yoga Darshana, par exemple, utilise les outils suivants :

  1. Compréhension des mécanismes subtils du corps et de l’esprit d’assurer que ce que l’on fait est entendu pas juste par notre cerveau, mais aussi notre Conscience !
  2. Travail sur la pleine conscience pour permettre une meilleure assimilation de ce que nous apprenons et ce que nous faisons.
  3. Les discussions philosophiques autour du sujet en question. Par exemple, pourquoi devrait-on faire une pratique journalière ?
  4. Le travail sur l’introspection afin de mieux capter nos processus internes déjà existant, et mieux assimiler nos besoins spécifiques.
  5. L’expérience de ce que nous apprenons grâce à l’application pratique dans notre vie.
  6. La méditation et la contemplation afin d’assurer que ce que l’on comprend à la suite des 5 premiers points soient intégrés d’une manière innée par la conscience.

Et au sein de Yoga Darshana est un outil très important : la répétition ! Car ce n’est qu’en répétant les 6 premiers points que l’on arrive à changer les processus internes d’une manière profonde – car sinon peu de temps après, ils ont tendance à revenir.

Comprendre – mais pas qu’intellectuellement !

Quelle que soit la nature de notre recherche (sortir des cercles vicieux, des addictions, ou encore retrouver l’énergie ou la motivation), Yoga nous enseigne l’importance de ne pas être en conflit envers soi-même. Et d’être dans la recherche d’une compréhension intime, au lieu de simplement chercher à comprendre intellectuellement. Car ce n’est qu’ainsi que les transformations profondes s’installent.

J’espère que cet article vous aura aidé à mieux capter l’essence de Yoga Darshana, son besoin, et pourquoi c’est si important pour chaque personne de chercher une vraie compréhension intime, au lieu de simplement suivre ce que fait quelqu’un d’autre !

Yoga Darshana

Découvrez les mécanismes du corps et de l’esprit rarement enseignés dans la langue française.

formation d’un an sur la philosophie de yoga
et l’art de la méditation

2 réflexions sur “Pourquoi perd-on la motivation ?”

  1. Bonjour
    Merci pour cet article.
    Je médite chaque matin au réveil.
    J’ai rencontré les difficultés suivantes :
    – me lever à temps pour créer l’espace temps nécessaire dans mes activités journalières
    – en hiver quitter la douce chaleur du lit
    – entendre quelques remarques, tu te lèves si tôt et nous n’avons plus de rituel de bonjour avant de quitter le lit
    – parfois je me demandais à quoi cela sert puisque je n’avais pas les résultats attendus, en faite j’ai compris ensuite qu’il n’y avait rien à attendre
    – mes pratiques me semblaient inadaptées
    – je cherchais des méditations guidées pour être sur le bon chemin
    – je me trouvais toutes sortes d’excuses
    Voilà désormais 2 ans que je persévère chaque matin, il m’arrive parfois de décaler ce temps de méditation à un peu plus tard dans la journée pour des imprévus incontournables, mais je m’y tiens.
    Même si j’ai encore parfois des doutes sur ma pratique, je continue car je ressens intimement que c’est important pour mon équilibre mental, physique et spirituel,
    Oui c’est vrai que la motivation est importante, merci pour votre article et tous les autres qui sont d’une grande importance.
    Merci
    Namasté
    Christine

    1. Bonjour Christine

      Un très, très grand merci pour ce partage. Vous avez tout à fait raison. Quand on démarre, il y a toujours des difficultés. Mais une fois on commence à s’y mettre, ça fait tellement de bien que ça change vraiment tout dans la vie.

      Avoir les doutes ce n’est pas quelque chose de mauvais. Ce qui compte c’est de ne pas laisser nos doutes nous paralyser.

      En vous souhaitant une très belle journée

      Pankaj

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Panier

Namaste, je suis Pankaj

Tous les lundis, j'envoie un mail plein de tips et astuces pour vivre heureux et mieux avec Yoga !

Envie de les recevoir ?

Pankaj Saini

Et c'est parti !

Merci pour ton inscription ! Tu vas recevoir un mail avec un lien de confirmation. Pense à vérifier tes courriers promotions et indésirables ! 

 

En cas de problème, n'hésite pas à m'envoyer un message sur pankajsaini@yogalaboratorium.com

Belle journée,

Pankaj

Pankaj Saini
Fermer
Retour haut de page