Home » Philosophie » Monkey Mind – Les 5 états du mental

Monkey Mind – Les 5 états du mental

monkey mind - les 5 états du mental en Yoga

Pourquoi notre mental est-il si agité ? Yoga nous enseigne que notre mental peut exister dans 5 états différents. C’est l’état dans lequel se trouve notre esprit qui détermine s’il est en paix ou perturbé !

Parmi les textes les plus connus de Yoga sont les Yoga Sutras de Patanjali. Et parmi les commentaires les plus connus sur ces Yoga Sutras sont ceux de Vyasa (même si, malheureusement, ils ne sont pas toujours inclus dans les traductions modernes).

Vyasa fut un sage et un yogi du 5ème siècle (environ) et un des rares à avoir écrit des commentaires vraiment profonds sur les Yoga Sutras. Commentant le premier sutra (Atha Yoga Anusanam), Vyasa dit quelque chose de très important.

Il dit : « Yoga est samadhi, qui est une particularité de citta (le champ de notre mental) sur tous ses plans. »

Dans une phrase courte et simple, il arrive non seulement à nous donner une définition de Yoga, mais aussi à résumer la connaissance profonde sur la démarche du mental. Pour moi, la compréhension de cette phrase fut le déclic qui m’a permis d’avancer sur la voie de Yoga. Même maintenant, à chaque fois qu’on me demande si telle ou telle pratique est vraiment Yoga : je me réfère à cette phrase clé.

Aujourd’hui, décortiquons cette phrase de près.

Comment marche notre mental

Le mental n’est pas le cerveau. Le mental préexiste le cerveau. D’ailleurs, c’est le mental qui va donner naissance à notre cerveau et à notre corps.

Le mental a deux spécificités. Il est tout petit (même le mot microscopique est trop grand pour définir le mental). Et il est extrêmement rapide (une rapidité comparable à la vitesse de la lumière !).

Le mental ne peut se concentrer que sur une seule chose à la fois. Mais il bouge avec une telle rapidité que nous avons l’impression de faire plusieurs choses et recevoir plusieurs informations en même temps.

Prenons un exemple. On rentre dans une pièce et on sent les odeurs de la pièce. On entend les bruits. Nos yeux regardent comment la pièce est aménagée. On a l’impression que toutes ces informations viennent à nous en même temps. Mais ce n’est qu’une perception. Afin de cueillir ces informations, le mental est allé d’un sens à un autre. C’est uniquement sa rapidité qui fait que nous avons eu cette impression.

Plus nos sens amènent d’informations au mental, plus il doit bouger vite.

Cependant, afin d’accueillir ces informations venant des sens, le mental doit « se concentrer ». Cette concentration ne dure pas forcément longtemps. Parfois ça se compte en nanoseconde. Cependant, cet état de concentration sur un sens est ce qui permet au mental de recevoir les informations venant d’un sens.

Le mental et les 5 sens
Le mental ne cesse de bouger

Les 5 « états » du mental

Le mot qu’utilise Vyasa dans son commentaire est « bhumi ». Une traduction littérale sera « terre ». On peut aussi le traduire comme « plan d’existence ». Vyasa dit que notre mental peut exister dans 5 plans d’existence différents : c’est ce qui va générer ces 5 états.

Ces états sont liés à la proximité du mental et des sens cognitifs. Plus il est proche des sens cognitifs, plus il doit bouger rapidement. Et plus on ressentira l’agitation et les émotions qui viennent avec.

Kshipta (mental errant)

Dans cet état, le mental est très proche des sens. Il se concentre sur un sens. Il bouge et ensuite il se concentre sur un autre. Ces instants de concentration durent à peine des nanosecondes. Le mental ne cesse de bouger d’un endroit à l’autre. Ainsi, les informations qu’il cueille sont fortement limitées et superficielles. C’est ce que l’on pourrait appeler monkey mind !

Par exemple, cet état est typique lorsque nous sommes en train de faire défiler notre feed Instagram ! Et malheureusement, c’est aussi l’état dans lequel notre mental est la plupart du temps dans la vie moderne.

Les effets du mental errant : manque d’attention ou attention déficitaire, hyperactivité, hypersensibilité, hyperémotivité, stress, réactivité.

A lire : Comment calmer le mental

Mudha (mental somnolent)  

Imaginez faire un marathon à la même vitesse que pour un 100 mètres. Et maintenant, imaginez le faire sans aucun repos, toute la journée, toute l’année. C’est ce que subit le mental dans l’état de kshipta (errance).

Tout comme on s’arrête parfois pour reprendre notre souffle lors d’une course, le mental aussi « s’arrête ». Un voile de tamas tombe sur lui et l’empêche d’être en contact avec les sens. Durant ces moments, le mental devient somnolent. Cependant, les impressions générées par son activité précédente sont toujours présentes. Ainsi, durant cet état, le mental a tendance à avoir des idées cycliques, répétitives, et il devient susceptible aux addictions de toute sorte.

Cet état du mental peut durer quelques minutes. Quelques heures. Ou encore des mois, voire des années entières. 

Les effets du mental somnolent : fatigue chronique, addictions, ignorance, idées cycliques, les cercles vicieux, mauvaises décisions, anxiétés, peurs, dépression.

Vikshipta (errant mais se concentre de temps en temps)

Grâce à la pratique (comme celle de Yoga), le mental arrive à s’éloigner des sens. Il n’est alors plus tributaire du mouvement des sens. Ainsi, la vitesse avec laquelle il doit bouger ralenti. Il arrive à mieux se concentrer. Les informations qu’il reçoit sont plus profondes et plus complètes.

Malheureusement, cet état de concentration ne perdure pas longtemps. Parfois il ne dure que quelques minutes. Parfois, quelques heures. Parce que le mental ne s’est pas encore installé dans cet état de recul. Cet état est appelé vikshipta. Typiquement, c’est l’état qui arrive durant les séances de méditation, ou encore dans les retraites traditionnelles et les Vipassana.

Cependant, comme les problèmes de fond, qui incitaient le mental à venir dans les deux premiers états, ne sont pas encore résolus ; le mental revient rapidement dans l’état de kshipta.

Les effets du mental en vikshipta : sensation de paix, relaxation profonde, meilleure efficacité suite à la pratique. Mais ces états ne durent que quelques heures avant que les états d’errance et de somnolence reviennent.

Tous les lundis, recevez un mail plein de secrets et astuces pour vivre heureux et vivre mieux avec Yoga.

Envie de les recevoir ?

Merci !

Votre inscription a bien été prise en compte ! Vérifiez vos emails (consultez les dossiers indésirables et promotions) pour confirmer votre inscription 🙂

Ekagra (mental concentré)

Dans cet état, le mental s’est éloigné des sens en utilisant les bons préceptes et la compréhension de la philosophie. Ainsi, il arrive à s’installer dans sa nouvelle demeure. A ce moment-là, la qualité de Sattva Guna devient prédominante dans le mental. Cela développe recul et discernement.  Les doutes, les peurs, les anxiétés disparaissent.

Il vit dans un état de concentration paisible, sans agitation, quel que soit l’influence externe. C’est l’état qui arrive suite à la pratique assidue des traditions de Yoga, où la philosophie est au centre de l’enseignement.

Les effets du mental en ekagra : énergie, paix profonde, clarté d’esprit, meilleure efficacité et compréhension.

Niruddha (Dissolution/mental maitrisé)

Ce sera l’état associé avec les grands sages comme Buddha, Patanjali, etc. Ici, le mental a atteint l’immobilité totale et n’a plus aucun désir externe. Il arrive à facilement tourner vers l’intérieur et capter la vraie nature de l’existence.

Les effets du mental en nirrudha : je vous dirai si je l’atteins !

A lire : Une pratique pour développer la concentration

Qu’est-ce que c’est Yoga ?

Dans son commentaire, Vyasa dit que parmi tous ces plans d’existence possible pour le champ du mental, le samadhi atteint par un mental en vikshipta ne peut pas être compris dans la discipline de Yoga. Parce que cet état est suivi par l’état d’errance (et ensuite de somnolence). C’est uniquement quand le champ du mental est dans l’état d’ekagra que Yoga démarre.

Cependant, lors que nous démarrons la voie, c’est avant tout l’état de Vikshipta que nous cherchons. Car sans cela, le mental reste incapable de même capter la nature de Yoga !

Photo by Tim Foster on Unsplash

7 réflexions sur “Monkey Mind – Les 5 états du mental”

  1. Merci Pankaj d’aborder ces thèmes. Cela me permet de relire les textes sous un autre regard. Je butais sur un commentaire de la samkya ( sutra 46) et hop! je crois que je comprends mieux.
    Mais la philosophie indienne n’est pas évidente à saisir. Il faut lire et relire. Et garder l’état d’esprit Viksipta avant de rebasculer dans l’obscurité 😅😅
    Ouf! Sur ce, je vais travailler mon souffle…
    Bonne journée.

  2. Monique Magnin-Michel

    Vraiment très intéressant cet article, sur les états du mental.
    Comme je dis souvent, le yoga ce n’est pas quelque chose que l’on fait, mais un état d’être au quotidien et pas seulement dans notre pratique sur nos tapis.
    Merci pour tous ces partages qui nourrissent ma pratique.
    Monique

  3. Merci 🙏🏻 un éclairage très intéressant. Je vais relire les sutras et surtout pouvoir mieux observer les différents états et y mettre des mots.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Namaste, je suis Pankaj

Tous les lundis, j'envoie un mail plein de tips et astuces pour vivre heureux et mieux avec Yoga !

Envie de les recevoir ?

Pankaj Saini

Et c'est parti !

Merci pour ton inscription ! Tu vas recevoir un mail avec un lien de confirmation. Pense à vérifier tes courriers promotions et indésirables ! 

 

En cas de problème, n'hésite pas à m'envoyer un message sur pankajsaini@yogalaboratorium.com

Belle journée,

Pankaj

Pankaj Saini
Fermer
Retour haut de page