On sait que l’on ne devrait pas mais on le fait quand même. La tâche en face de nous est importante. On doit la terminer dans les plus brefs délais. Mais au lieu de s’y mettre, on regarde comment faire de la pâte à pain sur YouTube, ensuite on conseille un ami que l’on n’a jamais rencontré sur Facebook. Quelques heures plus tard, on regarde l’horloge. Les regrets commencent. Le stress devient épouvantable. Qu’est-ce que procrastiner ? Pourquoi ça arrive ? Et comment peut-on arrêter ?

Prendre du recul et revoir ses priorités.

Nos esprits sont formatés pour donner plus d’importance à ce qui se passe sous nos yeux et mettre de côté ce qui ne concerne pas le présent. C’est un mécanisme de survie. Donc le conflit avec le copain devient tout de suite bien plus important que se préparer pour un examen qui n’est que dans 3 semaines. Cependant, il est probable que le conflit se résolve de lui-même dans quelques jours, alors que l’occasion de repasser l’examen…

La clé est de comprendre nos priorités. Puis assurer que ce qui est prioritaire reste plus urgent que ce qui ne l’est pas. Pour cela, il est important d’avoir du recul et une vision globale de la vie. Et une pratique importante pour obtenir ce recul est la méditation. Prendre le temps de méditer tous les jours, même 10 minutes, est très important afin d’assurer que les maux du présent n’obscurcissent pas les besoins de l’avenir.

Décortiquer son projet en plusieurs petits morceaux.

Même quand on sait ce qui est prioritaire, parfois on ne le fait pas. Le projet parait tellement immense, tellement difficile, que l’on ne sait même pas par où démarrer. C’est la deuxième raison pour laquelle la procrastination se manifeste.

A Lire  Les 8 membres de Yoga

Et c’est normal ! Oui, c’est tout à fait normal. Un projet important est toujours difficile. Chaque décision importante est très dure à prendre. La solution ? Découpez le projet en petit morceau. Par exemple, vous souhaitez une reconversion professionnelle et devenir photographe ?  Alors notez ce que vous aurez besoin d’apprendre. Et surtout, commencez à le faire. Démarrez par ce qui est le plus accessible. Et ensuite allez étape par étape vers les points les plus difficiles.

Dissocier l’estime de soi et la réussite du projet.

Parfois même quand on sait ce qui doit être fait étape par étape, on ne le fait pas. On trouve toujours des excuses pour ne pas démarrer. Un jour on est enrhumé. Le lendemain, les soucis d’un ami. Le troisième jour, une grève générale de la RATP. Pourquoi ? Parce que nous avons peur. Peur d’échouer. Peur que l’échec nous donne une mauvaise estime de nous.

Il est vrai que n’importe quel nouveau projet contient une chance d’échouer. Et c’est vrai que cela n’aiderait pas forcément la confiance en soi. Mais il y a une chose qui ruine l’estime de soi encore plus : se croire incapable de faire ce que l’on a envie de faire. Et quand on essaie de faire quelque chose de nouveau, s’il y a une chance d’échouer, il y a également une forte chance de réussir !

Afin de surmonter cette peur, il est important de redéfinir l’estime de soi. Est-ce que l’estime de soi est vraiment liée à notre performance ? N’est-elle pas plutôt liée à notre capacité de surmonter les obstacles et les peurs, et avancer quand même ? Parce qu’une fois on apprend à ne plus baisser les bras devant les obstacles, plus rien n’est impossible !

A Lire  Une routine simple pour mieux démarrer la journée.

S’entourer des personnes qui cherchent à réussir… et ne jamais hésiter à demander de l’aide.

Avec la société moderne est venue le culte de l’individualisme. Mais le fait est que l’être humain est un animal social. On a beau à croire que l’on devrait être capable de tout faire, mais chacun a ses points forts et ses faiblesses.

Si nous avons tendance à procrastiner, il est alors important de s’entourer de personnes qui cherchent à progresser (et pas que superficiellement) dans leurs vies. De même, quand on en a besoin, il est important de demander l’aide des amis, de la famille et des connaissances, afin d’assurer que l’on ne cède pas à l’habitude de procrastiner.

Mieux se connaitre.

Une autre raison pour laquelle on reporte les choses au lendemain c’est que l’on se donne des tâches qui ne sont pas forcément dans nos capacités. Et surtout, on cherche à démarrer par ces tâches. Il est important de jouer sur nos points forts et les mettre en avant, surtout quand on démarre un nouveau projet.

Je vais prendre l’exemple de Yoga Laboratorium ! Je suis nul en audio-visuel. Je sais que c’est (de plus en plus) important. Je sais également qu’il faudra le faire. Mais si j’avais attendu d’avoir réussi à faire des vidéos, audios et images avant de lancer le blog… je parie que je serais toujours en train de formuler le premier article !

Apprendre à se discipliner.

Même si on a fait tout ce que je viens de décrire plus haut, parfois on n’arrive pas à se mettre au travail. Sortir avec des amis, voir un film, se distraire avec un roman parait plus important. Il est vrai que nous avons tous besoin de nous amuser de temps en temps. Mais se distraire quand on a quelque chose d’important à faire ?

A Lire  Calmer l’esprit après une journée sur les écrans

Une fois on a noté les priorités, il est important de les poursuivre. Et cela demande de la discipline de soi (en yoga : les niyama). Faites-vous plaisir… mais uniquement une fois que les tâches importantes sont terminées. En contrepartie, il est aussi important de comprendre que toutes les tâches ne sont pas pareillement importantes. Quand tout parait prioritaire, cela signifie que rien ne l’est… ou que l’on n’a pas réussi à déterminer ce qui l’est !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.