Très souvent, on croit qu’il n’est possible de méditer que si on ne pense à rien. Ou s’agit-il simplement d’une perception erronée de la méditation ?

Il est vrai qu’il arrive un stade dans la pratique de la méditation où les pensées brutes et subtiles cessent d’exister. Ce stade s’appelle sananda dhyana (méditation sur la béatitude). Mais cet état ne s’installe qu’à travers des décennies et des décennies de pratique. Cependant, quand on débute, non seulement il n’est pas possible d’arrêter les pensées, mais c’est même fortement déconseillé.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles la méditation est très importante dans la pratique de Yoga. Mais son utilité principale, surtout quand nous débutons, c’est d’amener la clarté d’esprit, améliorer la capacité de la concentration et nous amener vers la connaissance de soi. Nos pensées jouent un rôle important dans la connaissance de soi.

Quand nous débutons, il est conseillé de se concentrer sur :

----L'article continue plus bas----

  1. Observer les pensées sans interagir avec elles afin de développer la dissociation entre l’être et ses pensées.
  2. Apprendre à concentrer les 5 sens (améliorer leur perception et les affûter), ce qui permet par la suite de concentrer les pensées.
  3. Utiliser l’observation des pensées et l’étude des textes classiques afin de mieux se connaître et se comprendre.
A Lire  Pratyahara

Comments are closed.